Nous Couple Dominant belge

Nous Couple Dominant belge

Le kidnapping (écriture à 2 mains)

 Le kidnapping ... 

 

Nous ne la connaissions pas. Elle est une amie d'une amie. 

Nous avons été mis en contact par carole avec cathy. 

Après plusieurs échanges de mails, quelques appels téléphonique. Nous décidons de proposer a cette femme soumise un scénario. 

Un vendredi soir je lui téléphone, lui fait une proposition indécente,, elle répond oui !!!!! 

 

Le dimanche a 01.30 nous arrivons chez elle ... 

 

Voici ce qu'elle écrit : 

 

Elle leur avait parlé un peu sur le net. Ils ne semblaient pas dangereux.

Il l'avait prévenue qu'il passerait un soir pour l'enlever.

 

Le téléphone a sonné. C'était le moment.

Elle devait juste attendre à genoux dos à la porte, les yeux bandés, mains dans la nuque.

Elle obtempéra, non sans une certaine angoisse ; plus les minutes passaient, plus elle sentait battre son coeur dans sa poitrine.

 

Soudain, la porte s'ouvre.

Bien qu'elle le souhaite de tout son être, elle ne parvient pas à dissimuler les tremblements de son corps. Il n'est pas seul.

Elle entend les talons d'une dame. Il lui semble qu'elle tourne autour d'elle pour l'observer...Elle commence à chavirer.

« Tu trembles, tu as froid ? » dit il d'une voix aussi douce qu'inquiétante..

« Un peu », répond elle, bien trop fière que pour avouer sa peur.

Puis tout se passe très vite : il la relève – il semble grand et fort – il la dirige en dehors, la guide pour monter dans une voiture – ce doit être un monospace - . Les portes se ferment. Il démarre.

Elle s'est livrée....

 

Elle ne pense pas directement à ce qu'ils vont faire d'elle. Elle se concentre sur le chemin emprunté. Malgré ses yeux bandés, elle est attentive aux virages, suit la voix du GPS et leurs commentaires.

C'est ainsi qu'elle suit le trajet jusqu'au centre du village voisin.

A partir de là, elle se dit qu'il lui reste plus ou moins le même temps à parcourir.

Pour se calmer, il suffirait qu'elle compte les secondes...Mais elle n'y parvient pas.

C'est comme si elle était dans un rêve et qu'elle ne parvenait pas à s'éveiller.

La voiture ralentit et s'arrête. On la fait descendre. L'endroit est silencieux et désert. Elle imagine qu'ils se sont arrêtés dans un bois.

Ils lui font faire quelques pas. Elle finit par croire qu'il y a un autre véhicule qui les attends là mais elle n'entend aucune autre voix que celles de ses ravisseurs.

 

Ils la poussent à présent vers un habitacle moins confortable. Elle s'y retrouve en position horizontale. Le coffre se referme.

 

La voiture démarre à nouveau. La route est cahoteuse. A plusieurs reprises, elle se cogne la tête, cherche une meilleure position. Parfois elle ne parvient pas à étouffer les sons qui sortent de sa bouche. « Respire », se dit elle, « tu ne rêves pas, tu te livres »..

 

 

Les voilà arrivés sans doute. On la débarque la couvre de son manteau. Elle parcourt quelques mètres. L'endroit est désert et silencieux.

 

 

 

 

Nous ne l'avions pas couverte de son manteau, mais nous avons déchiré le haut de sa robe !!!! 

 

 

 

Elle était à fleur de peau, prête à exploser. 

 

 

 

Puis il y a comme un trou noir, comme si son cerveau s'arrêtait de penser au moment où elle se retrouve à l'intérieur.

 


 

Il la positionne jambes écartées, mains dans la nuque...Comment fait elle pour rester debout sur ses jambes qui flageolent de plus en plus ?...Elle sait qu'elle se trouve à présent en pleine lumière mais le bandeau lui couvre toujours la vue.

 

 

 

Nous lui avons d'abord découpé  ses vêtements.

 

 

Elle l'entend, elle, qui s'approche d'elle (Misère, quel calvaire...). Le masque tombe.

 


Elle les aperçoit.

Frisson de soulagement.

Ce ne sont pas des monstres...Pas encore...

 

 

 

Ils sont là, à l'étudier, l'interroger...

Soudain, il se lève et avance tout près, bien trop près...Et, d'un coup sec, lui arrache les vêtements. Ah l'émotion !!!!! 

 

La voilà à présent, nue comme un ver, livrée à leur merci, à leurs tortures, à leurs caprices aussi...

 

 

 

Et là, c'est à peine si elle a le temps de penser : « le sexe, c'est pas mon truc », qu'elle se retrouve dehors contre un arbre... Il la fouille, elle est trempée..

Elle les déteste, elle se déteste...

 

 

 Hmmmmm que ce c'était agréable ...

 


Cependant, elle se rend dans un orgasme jaillissant...

Voilà, elle s'est lâchée...

 

 

Ensuite, ils l'emmènent dans une étable, l'y attachent, testent sur son corps les nouveaux cadeaux que Princess a reçus, la réchauffent de coulées de cire.

 

 

Elle subit et elle aime ça.

 

 

Nous en avons bien profité ... 

 

 

Nous avons découvert que cette soumise était très masochiste !!! 

Nous l'avons fait jouir sous les coups de martinet ... que du bonheur ... 

 

 

Il se fait tard. Ils veulent qu'elle dorme un peu pour être encore en forme le lendemain.

 


 

Alors ils décident de l'enchaîner sur une paillasse dans un coin de l'étable. La lumière s'éteint.

 

 

Non, elle ne rêve pas. Cathy est bien seule et captive de deux inconnus, à tenter de trouver le sommeil, enchaînée dans une étable au milieu de nulle part....

 

Voilà tout ce dont elle se souvient !!! 

 

Mais le récit ne s'arrête pas là. Le lendemain matin nous avons été la réveiller. 

Elle pris une bonne douche et nous avons pris le petit déjeuner ensemble.

  

 

 

Cathy bien à sa place, à genoux au pied de la table. 

 

 

 

Elle mange ce que je lui sers, sans me tracasser si elle aime ou non. 

 

 

Princess  nous quitta durant la matinée. 

 

J'avais envie d'un peu de tranquillité, je décidais donc de la ranger

 

 

 

Un bondage hogtied, et la voila immobilisée dans le divan.

 

 

 

Elle s'est même endormie dans la position ... 

 

 

 

Prncess la découvri en rentrant  ... , Presque ronflante. 

 

 

 

Nous nous sommes encore amusé durant la journée.

Elle a même été exhibée en cam pour Maîtresse Marina qui ne pouvait nous rejoindre. 

Cathy est une femelle fontaine, elle devait nettoyer par terre après chaque jouissance !!! 

 

 

 

Nous avons découvert une femme sensible, motivée par la  soumission. 

Elle nous a permis de vivre encore un moment d'exception, un moment hors du temps ou le rêve et la réalité se mélangent. 

Nous avons vécu grâce a elle une nouvelle expérience.

Nous n'arrivons toujours pas à réaliser ce que nous avons vécu. 

Elle croisera encore notre chemin ... 



31/05/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres