Nous Couple Dominant belge

Nous Couple Dominant belge

Une bonne humiliation pour commencer 2012 (vision de nos soumis)

Pour commencer l’année 2012 en beauté , le retour de couplesoumis ( 3ème séance ) 


Notre couple dominant a eu l’excellente idée de nous inviter en ce début d’année 2012 pour continuer notre progression de soumission . C’est donc avec une bonne bouteille de champagne et une boite de pralines que nous nous présentons au rendez -vous bien à l'heure ce mardi 03 janvier.

 

Nous avions reçu comme consigne de se présenter en robe sans sous-vêtements pour Madame et avec sous- vêtements féminins pour Monsieur en-dessous de son pantalon et de sa chemise .

J’opte donc pour un soutien rouge et noir transparent assorti avec une culotte qui s’ouvre sur les côtés et un porte jarretelles rouge avec des bas noirs .Nous arrivons donc bien à l’heure sur leur parking et devions attendre qu’ils viennent nous chercher . 

Il faisait un temps de chien dehors mais après une courte attente , nos maîtres viennent nous chercher et nous sommes vite à l’intérieur de la maisonUne fois nos cadeaux donnés et nos bons vœux échangés , les maîtres de maison nous préviennent que la séance aura lieu cette fois à l’intérieur et pas dans le donjon .

 

Dès lors , le maître me demande de me mettre à genoux devant le sapin sur un coussin et me met directement les menottes aux poignets et je devais garder les mains derrière la tête .

Pendant ce temps , il s’occupe de mon épouse juste derrière moi mais je voyais absolument rien car j’avais un masque devant les yeux .

 


Au bout d’un certain temps , je finis par avoir mal aux genoux et ma maîtresse le remarque aussitôt et vient s’occuper de moi . Elle me détache les menottes pour pouvoir enlever ma chemise et mon pantalon et me complimente sur ma tenue . 

 


Le maître, lui, s’employait à faire un super bondage sur les seins de mon épouse ( je devinais en attendant les voix mais je ne voyais toujours rien )

 

 

Dès que le maître eu terminé avec le bondage de mon épouse , il demande à ma maîtresse de me reculer quelques pas en arrière car il allait s’occuper de moi sérieusement avec un bondage spécial .

Je ne voyais toujours rien mais je sentais les cordes qui se serraient autour de moi de plus en plus avec des bracelets aux chevilles  et aux poignets qui rejoignaient les cordes .

 


 

En fait, j’avais les pieds entravés par une chaine et les coudes bondés dans le dos . Soudain , un coup de sonnette et je me dis pas possible de la visite imprévue ; que vont-ils faire mais j’entends des voix et reconnu la voix de maîtresse Marina qui s’était occupée de moi aussi la dernière fois ; belle surprise. 

 

 

Maîtresse Annick me demande donc de faire le service pour honorer sa nouvelle invitée ; je devais donc servir à boire sans renverser.

 


Malheureusement , je me trompe de verre et Monsieur Dominique en profite pour me dire que cela mérite une punition . J’en riais sans savoir ce qui m’attendais et Monsieur me dit que j’allais devoir ramper . Dans ma tête , je me dis pff ramper ce n’est pas une punition mais j’allais vite déchanter . En effet , le maître me demanda de le suivre dans une autre pièce située au bout du corridor en me guidant car j’avais toujours les yeux bandes .Arrivé dans l’autre pièce , il m’enleva le bandeau puis relia les menottes aux cordes qui soutenaient mes deux bras par l’arrière ; ensuite , il me demanda de me pencher en avant jusque par terre ( très impressionnant de se laisser tomber la tête en avant vers le sol malgré le fait que le maître me tenait par la corde arrière ) et dès que je fus couché sur le ventre par terre , il relia les bracelets de mes deux chevilles avec une petite chaine qui rejoignait la corde avec mes deux bras vers l’arrière .

 

 

Alors  , je commençais à comprendre pourquoi le maître avait ri quand il avait prévu que j’allais ramper car il me dit : maintenant tu vas rejoindre le salon en te débrouillant ; je te laisse car je vais m’occuper de ta dame , bon courage et à tantôt.

Dans un premier temps , je me dis pfff s’il croit que je vais bouger d’ici , c’est impossible ! Trop dur mais après quelques minutes , cela commence à trottiner dans ma tête et je me dis que je devais faire un effort pour y arriver par tous les moyens .J’essaie donc de me coucher sur le bras gauche pour avancer mais j’avançais 10 cm à la fois !Après 10 minutes , je me retrouvais juste devant la porte du corridor et j’avais fait deux mètres !

Monsieur me soulage alors en enlevant la chaine qui reliait les pieds avec les poignets ce qui me permettait d’avoir les jambes tendues par terre mais ce n’était pas encore gagné !

 

 

 

 

 

 

En effet , tout en rampant , je subis le martinet et des moqueries ; je me sentais très humilié mais j’arrive enfin dans le salon très fatigué de l’effort et maîtresse m’installe sur le pouf pour me reposer un peu.

 

 

Cependant mon humiliation n’était pas terminée car j’entends alors mon épouse dire qu’elle aime la situation qu’elle subit et qu’elle a fait des choses avec ma maîtresse qu’elle n’aurait jamais imaginé pendant que j’étais en lutte dans le corridor. 

Ensuite , les deux maîtresses décident de s’occuper de moi en me masturbant mais en m’interdisant de jouir tandis que pendant ce temps- là , le maître caressait mon épouse qui prenait du plaisir.

 

 

 

 

 

Comment voulez- vous que je ne jouisse pas avec deux maîtresses qui me masturbent chacune à leur tour ? Ce qui devait arriver arriva et donc nouvelle punition.

 

 

Je fus donc  lié contre la table de salon en position tête et mains vers l’avant et le cul bien disponible . Maîtresse Annick vient alors se positionner avec sa tête en dessous de la mienne et me demanda de l’embrasser ce que je fis avec plaisir ! Quel joli visage et que de beaux yeux !

 

 

 Mais ce n’était qu’une petite gâterie car ensuite , les deux maîtresses en profitaient pour se servir d’un paddle comme s’ils jouaient au tennis de table mais sans balle et heureusement pas sur mes balles mais sur mes fesses qui furent rapidement bien rouges.

 

 

Pour clôturer la soirée en beauté , ma maîtresse Annick sortit son gode ceinture et je pris son gode plein le cul mais j’aimais car pendant ce temps , maîtresse Marina me masturbait.

 

 

Quel bonheur mais j’étais exténué  et finit par demander stop car je n’en pouvais plus . En conclusion , pour la première fois , je suis allé au-delà de mes limites et j’en suis fier . Merci à Monsieur Dominique de m’avoir fait comprendre le danger de vouloir aller trop loin et merci à Maîtresse Annick et Maîtresse Marina de s’être occupé de moi et de m’avoir donné tant de plaisir même dans l’humiliation . 

 

 

 


Merci à tous les lecteurs et lectrices de ce superbe site de nous avoir lu jusqu’au bout et nous espérons encore vous en raconter lors de nos prochaines aventures avec Monsieur Dominique et maîtresse Annick. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous en avez envie ! Laissons le mot de la fin à mon épouse F : 

 

 

J’ai passé un superbe moment en votre compagnie. Merci beaucoup à vous deux. 

C. & F. 

 

 

 



07/01/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres