Nous Couple Dominant belge

Nous Couple Dominant belge

Une soumise, un stage, un weekend ... part 2

Mon arrivée et le voyage en voiture.

 

Mon réveil sonne, je dois me préparer pour mon weekend. Ce fameux weekend que j'ai tellement attendu ! J'ai eu une semaine chargée, et le stress me gagne ce matin. Je finis de préparer mon sac, mais le temps défile à toute vitesse, il est temps de partir alors que je ne suis pas tout à fait prête.

 

Je file prendre mon bus. J'échange quelques sms avec mon Maître, il sent mon angoisse non dissimulé. Le temps défile à une vitesse dingue, je me dis que je ne vais jamais arrivé à temps à la gare pour prendre mon train.

Je sens que la pression monte et qu'elle me fait perdre mes moyens !

 

J'arrive enfin à la gare, je monte dans le train je m'installe. Je n'ai qu'une heure de train et l'heure passe, encore une fois, extrêmement vite. Je sens mon entre jambe mouillé à cause des boules de geisha que j'avais pris soin de mettre avant mon départ.

 

J'arrive à la gare de Lille je descends je marche puis je m'arrête car mes jambes tremble ! Je reprends mon calme et je me remets à marcher. J'arrive à la gare et peu de temps après j'aperçois Monsieur, je pense que je me trompe, puis je vois Monsieur et Madame s'avancer. Je marche vers eux, le sourire aux lèvres car je suis heureuse de les voir enfin. Tout de suite, j'ai arrêté de réfléchir. Mon but était de me laisser porter. Ils m'ont prise en photo, que je n'aime pas ça !....

 

 

 

Je m'approche près d'eux, puis je m'arrête je ne peux les regarder dans les yeux. Madame me tend la main je pose mes lèvres délicatement dessus.

Nous avançons, Monsieur me prend la main sur les escalators, un contact plutôt rassurant.

Nous arrivons à la voiture ils m'ouvrent le coffre et dans ma tête je n'arrête pas de penser que certainement, à un moment donné, je serai dans ce coffre......... Je mets mes affaires dans le coffre je garde mon sac à main près de moi.

 

 

Je m'installe dans  la voiture, il me demande de relever ma jupe de mettre mes mains sur les genoux. J'obéis, j'ai un peu honte de la situation, et je n'arrive pas à relever la tête. C'est en partie parce que cela m'est difficile d'assumer toutes mes envies. Puis je reçois mes bracelets, signe de mon appartenance, je suis contente de les recevoir cela me donne la volonté d'être encore plus soumise.

 

 

 

Peu de temps après être partie de la gare, voilà que Madame et Monsieur m'annonce que nous allons nous arrêter pour prendre un café....... Et comme je fais ma tête de « oh mon dieu, je ne m'attendais pas à ça du tout !!! » Monsieur en profite pour me taquiner, Madame m'observe, me regarde, et n'est pas en reste quand il y a possibilité de me taquiner. Avant de descendre de la voiture il me demande de mettre un œuf vibrant, mais... j'avais déjà les boules de geisha, et comme Monsieur à dis qu'elle était bien mouillé Madame m'a traité de cochonne !

 

Nous nous arrêtons dans une station-service. Je descends de la voiture, je sais que mon collier et mes bracelets sont bien visible, mais très sincèrement je me laisse simplement porté par leur domination. J'ai qu'une idée en tête répondre au mieux à leurs attentes. Nous arrivons près de la table, Monsieur me demande d'aller les servir, je prends le billet qu'il me tend et je me dirige vers la caissière pour prendre les cafés. Et oui parce que comme j'étais tellement stressé je n'ai pas vu que c'était un self-service ! Bon avec les explications je prends donc deux cafés et je vais en caisse. Je paye et je reviens pour servir les cafés. Je commence par Madame, puis Monsieur, je rends la monnaie à Monsieur et j'attends debout près de la table. Dans ma tête il était hors de question que j'aille m'asseoir sans leur accord. Mais j'ai fortement espéré qu'il ne laisse pas trop longtemps debout car encore une fois même si j'essayais de faire abstraction des personnes autour je savais que je pouvais attirer l'attention en restant debout à côté d'eux.

L'ordre de m'asseoir à côté de Princess arriva et ce fut un certain soulagement !

Nous discutons, et je sens l’œuf vibrer en moi. La télécommande étant sur la table Madame ou Monsieur pouvait jouer aisément avec. Puis mon téléphone sonne. Mon Maître m'appelle, je suis si contente de l'entendre ! 

Monsieur et Madame ont fini leur café, je débarrasse la table comme ils me l'ont demandés et nous quittons le café sans oublier de dire au revoir à la caissière toujours, pour ma part, en évitant soigneusement son regard ! Je ne voulais absolument pas voir dans son regard qu'elle avait compris qui j'étais............

 

Tout cela n'a peu d'importance puisque Madame et Monsieur ont pris un malin plaisir à me dire, de manière détourné puisqu'il parlait entre eux, que l'homme du couple anglais à bien capter la situation et que la caissière nous a fait un sourire qui en disait long. Sur le moment je me convaincs que c'est de la provocation pour me déstabiliser... Mais je pense que j'aurai toujours un doute !

Je remonte dans la voiture, Monsieur me demande de me déshabiller et de reposer mes mains sur mes genoux. Il ne me reste plus que mon soutien et mes bas.

 

 

 

 

Quelqu'un entre dans la voiture à côté Monsieur me demande de le regarder, il me demande si je pense qu'il peut me voir....


 

Je ne réponds pas grand-chose, mais... je sais que les vitres sont teintées. Alors je regarde tout de même par la vitre, et malgré que je sais que les vitres sont teintées et bien j'ai vraiment du mal à regarder dehors...

 

 

 

Nous redémarrons, sur le trajet Monsieur me fera jouir deux fois, bien évidemment j'ai demandé l'autorisation de jouir à Madame. J'avais également une cagoule sur la tête qui me privait de la vue. J'entends Madame et Monsieur discuter de la route à prendre. Je sens que nous prenons un chemin de terre, ça y est je sens que le moment est arrivé que je vais devoir aller faire un petit séjour dans le coffre...

 

J'entends les voitures passer près de moi, je me dis non ils ne vont tout de même pas me faire descendre là ? ! On va me voir ce n'est pas possible... Je ne suis pas à l'aise ! Monsieur ouvre ma portière me demande de descendre, j'ai tellement peur... Mais en même temps le ton de Monsieur me fait comprendre que je n'ai pas le choix... Je me laisse guider vers l'arrière de la voiture, j'entends le coffre s'ouvrir. Monsieur me demande de monter, je me retrouve dans le coffre. Ce fut un voyage très long, je me retrouve seule face à mes pensées. Je me demande ce que je fais là dans un coffre de voiture avec des gens que je connais à peine, je me dis que je suis folle de le faire ainsi... J'essaie de caler mes mains pour éviter de ressentir trop les secousses de la route.

 

 

Je sens que nous ralentissons, j'espère fortement que nous arrivons parce que psychologiquement cela commence par être très difficile...

Je sens que nous roulons dans l'herbe, alors je me dis qu'effectivement nous arrivons et que je vais arriver directement dans le donjon. Je me doutais de tout cela grâce aux écrits que j'avais lu sur leur blog.

 

La voiture s'arrête, le coffre s'ouvre, je descends mais j'avoue être bien fébrile... J'avance en étant guidé par Monsieur. Il me fait asseoir sur l'un des plots en pierre Madame prend soin de mettre une serviette sur le coussin.

 

 

A suivre ... 



20/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 100 autres membres