Nous Couple Dominant belge

Nous Couple Dominant belge

Une soumise, un stage, un weekend ... part 5

Ma première séance.

 

Voilà, l'heure de la première séance arrive. Monsieur m'emmène dans le donjon. J'ai peur parce que je me demande si je serai à la hauteur, je me demande si je pourrai supporter la douleur... je suis remplie d'appréhension et en même temps... je suis suffisamment sereine pour continuer d'avancer. Monsieur me prépare psychologiquement, il m'explique que nous allons faire une séance que si je pleure ils me laisseront pleurer tant que je n'utilise pas les safe word, il me rappelle les deux safe word que je peux, que je dois utiliser sans réserve. J'écoute avec attention ses mots, j'écoute tous les conseils qu'il peut me donner. Ils ne le savent pas encore mais les mots, les paroles, sont très important pour moi. J'écoute et j'essaie d'intégrer leur enseignement.

 

 

 

Monsieur m'attache les mains à la chaîne qui est au-dessus de moi, et il m'attache les pieds. Je me retrouve bras et jambes écartés, une position que j'avais souvent imaginée. Puis il me met la cagoule sur la tête et je crois que cela m'a vraiment aidé. Je n'avais que leur voix à écouter, être privé de la vue m'a permis d'être dans une bulle et de lâcher prise plus facilement.

 

Monsieur et Madame savaient que la domination de Madame me faisait peur, que c'était la première fois pour moi. Alors ils ont décidé que Madame apporte la douceur pendant que Monsieur apporte la douleur. Et ce mélange fut réellement une explosion de sensation.

 

Les caresses de Madame sont délicieuse, cela faisait longtemps que je n'avais pas ressentis la douceur des caresses féminines. Monsieur commence à utilisé son martinet. Je ressens les coups et je ne trouve pas de plaisir heureusement les caresses de Madame atténue ma douleur.

Monsieur arrête et me demande ce que je ressens, il est toujours difficile de m'exprimer. Alors il me demande si les coups sont dur, où sont-ils le plus dur. Je lui réponds que les coups les plus dur sont sur les épaules, je lui précise que c'est psychologiquement que c'est le plus dur.

Effectivement les coups sur les épaules me laissent l'impression qu'on m'envahit, qu'on touche à mon espace vital, alors que mon esprit refuse cet accès à Monsieur.

 

Monsieur me donne alors cette phrase qui restera gravé en moi : laisse ton corps ressentir les choses et laisse-le s'exprimer.

 

Alors j'ai baissé la tête, je me suis mise dans cette position pour me concentrer, me vider la tête, j'ai relâché mes épaules. Monsieur a repris les coups de martinet, Madame m'a fait découvrir leur micro :)

La jouissance est alors monté je ne sentais plus la douleur, c'était puissant, c'était indescriptible. J'ai laissé mon corps recevoir les coups j'ai accepté de le laisser ressentir. Mon esprit a accepté de laisser Monsieur me donner les coups, de me laisser conduire à la jouissance par Madame. 

 

 

 

J'ai joui, en ayant préalable demandé l'autorisation à Madame, et physiquement j'ai pris un plaisir immense, une jouissance tellement forte que je ne peux tenir plus longtemps debout. Madame et Monsieur me détache et m'assoie. 

  

 

 

Physiquement c'était donc très intense, mais psychologiquement c'est une explosion ! Moi, j'ai réussi à résister aux coups ET surtout j'ai pris du plaisir à les recevoir !!!

C'est magique, je n'en reviens pas. Et après cette séance je suis heureuse, fière de ce que j'ai vécu même si je ne l'exprime pas sur le moment.

 

 

 

 

Monsieur n'a pas fait que jouer avec le martinet il m'a fait également découvrir la cire ! Et puis comme il en restait il ne fallait pas gâcher alors à la fin de la séance Monsieur me vide le reste de la cire sur mes seins.  

 

 

 

Une soumise heureuse ;) 

 

A suivre ...



 

 



20/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres