Nous Couple Dominant belge

Nous Couple Dominant belge

Une soumise, un stage, un weekend ... part 8

La suspension par les pieds.

 

Madame Impromptue prend ma laisse et me conduit jusqu'au donjon. Elle a une manière de prendre la laisse, quelque chose de léger, de frais, elle joue avec la laisse. Je ne sais comment l'expliquer mais c'est la première fois qu'une partie de la honte qui s'empare de moi lorsque je suis en laisse disparaît avec Madame Impromptue.

Je me retrouve au milieu de la pièce Madame Impromptue me prend dans ses bras pour que j'ai moins froid. Hé oui elle aime prendre soins "des petites bêtes" On peut penser que c'est péjoratif et en fait c'est rempli de respect, d'attention, de protection, de............... de bienveillance.

Monsieur demande à ce qu'on enlève mon manteau, il vient me chercher avec la laisse, et me demande de m'asseoir parterre pour pouvoir mettre en place la suspension par les pieds. Monsieur m'enlève ma laisse et Madame Impromptue vient se placer derrière moi, elle me permet même de me reposer complètement sur elle. Madame Princess vient mettre des coussins sous moi pour m'éviter de m'allonger complètement parterre. Monsieur commence à me mettre la première chevillière et demande à ce que je m'allonge complètement. Madame Princess l'aide pour mettre la deuxième chevillière et Madame Impromptue me caresse le visage, me rassure et me rappelle de ne pas hésiter à utiliser les safe words qui sont à ma disposition. Je ne me sens pas stressée, j'attends de vivre la situation sans grande appréhension.


Ça y est Monsieur commence par monter mes jambes, puis il continue, progressivement je me retrouve la tête en bas. Mes bras touchent encore un peu le sol et cela me rassure car même si c'est une sensation absolument fantastique de sentir que mon corps balance dans le vide, c'est rassurant de pouvoir toucher le sol à certain moment.

 

 

 

Madame Impromptue s'amuse avec la chaîne qui touche mon sexe, elle me caresse les jambes, les fesses...

 

Monsieur arrive avec la cire je la sens coulé mais je n'ai pas beaucoup de réaction, comme si je m'y était habituée.

 

Ensuite je sens le martinet me caresser le corps, je sais que ce n'est pas Monsieur, c'est Madame Impromptue. Monsieur me fait goûter à son 20 ans d'âge, je sens qu'il est beaucoup plus mordant que l'autre martinet. Je dois me concentrer pour résister à mes premiers réflexes de défenses. Parce que plus je me contracte et plus il est difficile de recevoir les coups. Comme le dit Monsieur, il faut que je laisse mon corps ressentir. Madame Impromptue me donne quelques coups secs de martinet, quelques coups assez durs. Monsieur continue de venir faire couler de la cire. Je les entends tourner autour de moi sans savoir ce qu'ils font. Je ferme les yeux la plupart du temps. Et je ne sais plus qui fait quoi, tout a été filmé alors j'ai su par la suite ce que j'ai vécu.

 

 

 

 

Sur le moment je ne pense qu'à vivre le moment présent, qu'à ressentir. Je suis un peu comme dans une bulle. Je sens qu'un gode veut me pénétrer, quelques minutes plus tard je sens le micro vibrer sur mon clito. Je sens également que l'on me travaille pour pouvoir me sodomiser, mais je n'arrive pas à me détendre. Je crois que la position joue beaucoup. Je reconnais le 20 ans d’âge qui me parcoure le corps. Je jouis une première fois mais la jouissance est différente, je ne coule pas et le fait d'être à l'envers me procure d'autre sensation assez difficile à décrire. Je sens Monsieur qui vient avec ce martinet beaucoup plus mordant, les coups sont plus dur lorsque je demande l'autorisation de jouir.

 

 

Pendant cette séance Lou à totalement perdu pied, au propre clairement comme au figuré ... Elle a jouit 6 fois de suite pendue par les pieds. Chaque jouissance a été plus forte que la précédente.

La dernière fut d'ailleurs si intense que nous l'avons dépendu directement.

Elle avait jouit sous l'effet de mon martinet, des vibrations du "micro" et de l'intonation de ma voix, lui ordonnant la jouissance.

Elle ne pu se relever directement et même en ayant attendu nous avons du la soutenir ...

Ce fut un moment merveilleux pour elle et pour nous.

" Merci Madame Impromtue"

 

 

 

J'ai appris des dominas, en tout cas de celle que j'ai pu rencontrer dans ce weekend, j'ai appris qu'elles pouvaient apporter la douceur d'une femme que j'aime tant, mais que leur sévérité peut être plus grande. 

 

A suivre ... 

 



20/05/2013
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres